Éthique : définition et consommation raisonnable

Éthique est un mot très à la mode depuis quelques années... Beaucoup de marques utilisent ce mot pour attirer de nouveaux clients. Mais est-ce encore un argument marketing ou alors une vraie évolution des modes de consommation ?

Même si c'est un mot que l'on entend de plus en plus, il est important de bien comprendre la définition du mot éthique, et ce que cela implique. On voit également beaucoup le terme "mode éthique", mais il n'y a pas que la mode qui est éthique, et personnellement, je préfère parler de "consommation éthique" ou de "consommation responsable".

Définition : éthique ou écologique ?

Une définition officielle

Je pense qu'il est important de commencer par une définition officielle. Après avoir cherché sur internet, j'ai réalisé qu'il n'y avait pas une seule définition du mot éthique, mais de nombreuses variantes. J'ai donc choisi de faire confiance au Larousse, et voici ses 2 définitions de l'éthique :

  • Partie de la philosophie qui envisage les fondements de la morale.
  • Ensemble des principes moraux qui sont à la base de la conduite de quelqu'un.

Dans le cadre de cet article, je souhaite aborder le sujet de la consommation éthique, et comme vous avez pu le comprendre, il n'y a pas de définition officielle. L'éthique est un sujet très subjectif, et qui dépend aussi beaucoup des valeurs de chacun.

Dictionnaire ouvert pour la définition de l'éthique
Photo de Pisit Heng sur Unsplash

Éthique et développement durable, des piliers similaires

Les 3 piliers du Développement Durable

L'éthique est aussi souvent associé au terme "écologie", et puisque que l'on parle de définitions, j'aimerais également vous parler du développement durable, et de ses trois piliers : l'écologie, le social, et l'économie.

Pour moi, le développement durable a des notions très proches de l'éthique, où le côté humain a autant d'importance que l'écologie ou que le côté économique. Il s'agit de trouver le juste équilibre pour proposer quelque chose de viable, de vivable et d'équitable, et donc par définition de durable !

Et parce qu'une image est parfois beaucoup plus parlante, je souhaite vous rappeler le schéma du développement durable, qui illustre très bien ce concept !

Ma définition de l'éthique

Pour ma part, acheter éthique signifie acheter "en accord avec ses valeurs". Et donc consommer éthique implique :

  • un produit écologique, qui a un impact minimal sur l'environnement (que ce soit les matières premières avec lesquelles il a été fabriqué, mais aussi les conditions dans lesquelles il a été fabriqué, ou encore le chemin qu'il a fait pour arriver jusqu'à moi)
  • un produit fabriqué dans de bonnes conditions, par des personnes payées au prix juste et équitable
  • un produit qui a du sens, utile et durable
  • un produit sans dangers pour ma santé ou celle de mon entourage
  • un achat privilégiant les circuits courts et limitant les intermédiaires pour mieux rémunérer les personnes ayant contribué à la création du produit (dans la mesure du possible).
Jardin avec de nombreuses pousses
Photo de Pisit Heng sur Unsplash

Une vraie philosophie et façon de penser

Lorsque l'on parle de consommation éthique, cela fait souvent parti d'un tout, d'une véritable philosophie. On retrouve d'ailleurs des méthodes ou recommandations pour un mode de vie plus responsable. En voici 2 exemples, qui sont complémentaires et plein de bon sens !

La règle des 5 R

  1. Refuser les produits ou emballages dont nous n'avons pas besoin, les produits à usage unique ou qui ne répondent pas à nos valeurs
  2. Réduire sa consommation et tendre vers une démarche minimaliste
  3. Réutiliser ou réparer tout ce qui peut l'être pour rallonger la vie des produits
  4. Recycler pour donner une seconde vie aux produits
  5. Composter les déchets organiques (Composter se dit "Rot" en anglais, langue d'origine de cette méthode)

La méthode BISOU

  • En ai-je vraiment Besoin ?
  • En ai-je besoin Immédiatement ?
  • Ai-je déjà quelque chose de Semblable ?
  • Quelle est l'Origine du produit ? (matière, qui l'a fabriqué...)
  • Ce produit va-t-il vraiment m'être Utile ?
Panneau avec différentes directions
Photo de Javier Allegue Barros sur Unsplash

Une tendance qui grandit, mais qui n'est pas encore généralisée

Lorsque l'on voit ces définitions, il est facile de se dire que tout le monde voudrait consommer éthique. En effet, la majorité des gens veulent des produits qui ne sont pas nocifs pour leur santé, souhaitent également protéger la planète (ou en tous cas, n'ont pas pour objectif direct de la détruire), et veulent que la pauvreté et l'exploitation humaine s'arrête. Pourtant, peu de gens consomment réellement de manière éthique...

Ce n'est pas de la mauvaise volonté, mais plus un manque d'information. J'ai relevé quelques exemples de freins ou d'obstacles à une consommation plus éthique, et à chaque fois, il y a des solutions :

  • Peu d'informations et d'éducation sur le sujet, la majorité des gens ne savent pas ce qui se cache derrière les produits qu'ils achètent → heureusement, il y a de plus en plus de communications et de sensibilisation à la consommation éthique, de la part des marques, mais également de nombreux influenceurs.
  • Des produits plus chers que leurs concurrents conventionnels → heureusement, il y a la seconde main (qui est même moins cher que les produits traditionnels). Et puis d'une manière générale, l'éthique c'est aussi "consommer moins pour consommer mieux" !
  • Des marques éthiques pas toujours facilement identifiables, surtout au milieu de marques conventionnelles qui font du greenwashing. Cela peut être compliqué de s'y retrouver et d'identifier des marques vraiment éthiques, il faut faire des recherches et passer du temps, ce que la majorité des gens ne peuvent pas faire... → Heureusement, je vous prépare une petite surprise pour la fin de l'hiver qui devrait vous aider sur ce sujet 😉

Le principal obstacle à la consommation éthique et raisonnable est le manque d'informations et le fait que les gens ne s'en rendent même pas compte, ne voit pas ce qui se cache derrière les produits qu'ils achètent. Les marques ne montrent pas tout et ne communique que sur ce qui est dans leur intérêt, avec parfois des façons ambigües de présenter les choses ou du greenwashing.

Pour consommer plus responsable, n'hésitez pas à poser des questions aux marques ou aux magasins, initiez des réflexions ! Et si c'est un sujet qui vous tient à coeur, n'hésitez pas à en parler autour de vous et sensibilisez votre entourage. Le plus de monde au courant il y a, le plus on pourra faire bouger les choses. C'est comme tout en économie : si la demande de produits éthiques augmente, alors l'offre augmentera aussi !

Culottes de règles : je teste 9 modèles juste pour vous !
Comment connaître son type de peau facilement ?